Menu
Interview / L'entreprenariat au féminin

L’entrepreneure du mois : Cécile Barry x Noam

Pour ce nouvel article, nous avons choisi de partir à la rencontre d’une serial entrepreneuse qui vient de créer une marque de traiteur gastronomique de cuisine méditerranéenne : Noam. Cécile Barry, nous raconte son parcours, son nouveau projet et vous donne ses meilleurs conseils en tant que spécialiste de l’entrepreneuriat au féminin

1. Peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

Je suis Cécile Barry,cheffe d’entreprise depuis bientôt 20 ans ( Groupe Ajicé et Noam) et j’ai été présidente d’une association de femmes entrepreneures pendant 10 ans (Action’elles).

Mes motivations sont le développement de l’entrepreneuriat au féminin en France et ailleurs  et celui des jeunes en Afrique. J’adore accompagner les autres dans leur business développement, je trouve que c’est super motivant.

Avant d’être entrepreneure, j’étais directrice de la communication d’un réseau immobilier en franchise et j’ai toujours su que j’allais devenir entrepreneure….

2. Peux-tu nous présenter ta nouvelle marque ?

Noam, créé fin 2020, est un service traiteur gastronomique de cuisine méditerranéenne. Quand nous parlons de la Méditerranée, nous représentons les saveurs des 21 pays qui la bordent. Pour moi Noam représente une croisière culinaire.

Dans un seul menu vous pouvez découvrir des saveurs de 3 pays différents. Nos produits sont sourcés, bio ou d’agriculture raisonnée et notre packaging est également eco-responsable. Nous livrons dans toute l’île de France que ce soit pour les particuliers ou pour les entreprises. 

3. Pourquoi avoir décidé de te lancer dans cette aventure maintenant ?

J’ai co-fondé avec mon associée il y a quelques années, une agence événementielle et de relations publiques, le groupe Ajice, qui a subi de plein fouet comme beaucoup d’autres,  les conséquences de la crise sanitaire. Heureusement, nous commençons à avoir une lueur d’espoir et l’activité reprend…

Pendant cette inertie mondiale, ne pouvant pas rester en place, j’ai décidé de créer Noam qui correspondait à un désir de combler ma soif de voyages d’une autre manière, la cuisine…

C’est un nouveau challenge et j’ai constamment besoin de me challenger et je pense (j’ai bien dit je pense, rires…) que ce sera ma dernière entreprise…

 Attention, ce n’est pas moi qui suis aux fourneaux (rires…), Le chef et son équipe ont bien compris comment faire voyager et saliver nos clients.

Les 2 sociétés se complètent bien et vont pouvoir continuer à se développer ensemble.

4. Quels conseils donnerais-tu aux femmes  qui souhaiteraient entreprendre ?

  Mon principal conseil s’adresse aux femmes, être ambitieuse, pour moi c’est le nerf de la guerre. L’ambition n’est pas à prendre avec une connotation négative comme le pensent certains. C’est juste avoir une vision claire et nette de ce qu’on souhaite obtenir dans la vie et l’obtenir. Voir haut et agir bien dans le respect de soi-même et des autres.

Toujours aller au-delà de ses limites car nous sommes toutes pleines de ressources inimaginables. S’il vous plait les filles, osez prendre des risques…

 N’ayez pas peur de l’échec, l’échec n’est qu’un obstacle pour vous permettre de mieux rebondir. Une personne qui échoue aura plus de chance de réussir par la suite qu’une personne qui n’a jamais essayé…

5. Comment garder la motivation face aux obstacles de l’entrepreunariat ?

L’entrepreneuriat n’est pas fait pour tout le monde comme le monde du salariat n’est pas fait pour tout le monde non plus. Ne pensez pas qu’être entrepreneur(e) c’est travailler moins, non au contraire, vous allez vous y consacrez doublement et souvent 24H/24 car votre cerveau est toujours en ébullition.

Donc avant de vous lancer, apprenez à vous connaître et surtout à connaître vos limites. Jusqu’où êtes-vous prêt(e) à aller ? Etre entrepreneur(e) c’est être visionnaire et optimiste, ces 2 valeurs vous permettront de tout surmonter. Une autre chose aussi, on ne peut pas réussir seul(e), il faut savoir s’entourer d’une équipe, d’amis et de la famille qui seront là pour vous booster lorsque que vous aurez un coup de mou.

6.Quelles valeurs communes entre Noam et Nuhanciam ?

Chez Nuhanciam, vous avez des produits naturels Made In France tout comme chez Noam. La mise en avant des autres et des femmes entrepreneures en particulier nous caractérisent la direction de Nuhanciam et moi-même.

Nuhanciam est une marque qui prône la diversité, elle rassemble et c’est exactement ce que j’ai voulu faire avec Noam, une cuisine chaleureuse comme la Méditerranée et qui prône également la diversité en représentant tous les pays quels qu’ils soient.

7. Quels sont tes soins Nuhanciam préférés ?

Je dois avouer que je suis fan et grande consommatrice de Nuhanciam et mes produits préférés  sont: l’Émulsion Anti-imperfection, le Fluide Photo Protecteur SPF50+ et le Soin Corps Extrême. Des produits adaptés et cicatrisants pour les peaux bien noires comme la mienne comme il en existe peu sur le marché.

8.Que peut-on te souhaiter pour la suite de cette aventure ? 

D’embarquer plus de monde dans notre croisière culinaire Noam !

Merci à Cécile Barry pour ses réponses. Vous pouvez suivre l’aventure de Noam sur leur compte https://www.instagram.com/noam.paris/

No Comments

    Leave a Reply