Menu
Actualité / Interview

Cancer du sein, parlons-en ! L’interview d’Emilie Daudin (The Brunette)

Pour cette nouvelle interview, nous sommes partis à la rencontre de Emilie Daudin, femme de 33 ans et mère de 2 enfants. Elle a créé en juin 2007 son blog mode et beauté The Brunette et co créé les podcast Pow(Her) et Pow(Her)Mama avec son associé Emilie le Guiniec.

Quelques mois après avoir accouché de son deuxième enfant, elle découvre qu’elle a un cancer du sein agressif dit triple négatif.

Elle lancera par la suite « Triple Négatif » : son podcast qui parle du cancer du sein triple négatif.

1. Quel est le message principal que tu veux faire passer avec ton podcast ?

Je veux faire de la prévention. Et démystifier le mot cancer qui fait terriblement peur et que l’on n’associe pas à une jeune maman de 33 ans sans antécédent médical…

Le triple négatif est celui qui touche principalement des femmes de moins de 40 ans. Des femmes dans leur vingtaine, des jeunes mamans ou encore, des femmes enceintes

2. Peux-tu nous expliquer en quoi ce cancer est différent des autres ?

Le triple négatif est celui qui touche principalement des femmes de moins de 40 ans. Des femmes dans leur vingtaine, des jeunes mamans ou encore, des femmes enceintes ! Il est très agressif et n’ayant pas de marqueurs connus à la surface des cellules, il peut ne pas répondre aux traitements… C’est un cancer encore plein de mystères et qui a un gros taux de récidive… On peut être en rémission et avoir des métastases arriver. Bref c’est un cancer dont on parle de rémission à partir de 5 ans, et rémission complète à 10 ans !

3. Quels conseils donnerais-tu aux personnes qui entourent une malade atteinte du cancer ?

Etre présent, écouter, dire qu’on sera là quoi qu’il arrive… mais ne pas diminuer le cancer sous prétexte qu’il se « soigne bien ». Certes, beaucoup de gens en guérissent mais pas tous ! Et le chemin vers la rémission est long, on passe par la chimiothérapie, une opération, la radiothérapie et parfois de la chimiothérapie orale… C’est éprouvant ! Notre corps change, notre humeur aussi… Donc être présent, que ce soit par message, téléphone ou des petites attentions qui font toujours plaisir…

Etre présent, écouter, dire qu’on sera là quoi qu’il arrive… mais ne pas diminuer le cancer sous prétexte qu’il se « soigne bien ».

4. Comment pouvons-nous aider la cause et les malades ?

Il faut faire connaitre le triple négatif au plus grand nombre. Il y a encore des personnels soignants qui pensent qu’un cancer du sein se soigne bien, qu’il touche des personnes vers 50 ans etc… Ce n’est pas le cas du triple négatif hélas ! Il faut faire avancer la recherche et nous permettre de tout tenter en France pour se soigner et ne plus avoir à faire des cagnottes à l’étranger pour se faire soigner… Nous attendons avec impatience l’arrivée du Trodelvy en France, première innovation depuis 15 ans pour les cancers triple négatif et je l’espère, l’arrivée de l’immunothérapie comme solution de traitement…

Vous pouvez retrouvez l’ensemble des épisodes de son podcast sur toutes les plateformes d’écoute et suivre ses aventures sur son instagram (@emiliebrunette) et celle de son podcast (@triplenegatif)

No Comments

    Leave a Reply